Rechercher
  • info516893

Comment TerraHumana célèbre le Jour de la Terre


Depuis les années 1970, le Jour de la Terre a permis de sensibiliser les gens à l'environnement tout en plaçant les préoccupations environnementales au premier plan, comme il se doit. Les citoyens concernés, adultes et enfants, de tous horizons, sont de plus en plus conscients de l'environnement et prennent des mesures pour le protéger par le biais d'initiatives communautaires, qu'il s'agisse de marches publiques locales ou de discours aux Nations unies. Les gens commencent à comprendre que notre biosphère, avec ses habitats naturels et ses organismes vivants, est comme notre famille - il existe des liens inséparables entre la nature elle-même et notre propre santé et bien-être.


Pour célébrer le Jour de la Terre, TerraHumana Solutions rend hommage à des personnes qui ont pris la cause et la responsabilité de protéger notre environnement naturel dans toute sa splendeur.


Un groupe de résidents soucieux de l’environnement, appelé Pincourt Vert, avait, avec d'autres municipalités voisines, soulevé des préoccupations au sujet de la forêt Rousseau, qui avait été zonée pour le développement il y a peu de temps. Ces citoyens comprenaient l'importance écologique et sociétale de cet habitat naturel, puisqu'il s'agissait de la dernière forêt humide le long de la rivière des Outaouais.


TerraHumana Solutions a eu le grand privilège de travailler avec ce groupe des citoyens de Pincourt, et a reçu le mandat de mener des recherches indépendantes ainsi que de fournir une caractérisation de l'écosystème des terres humides et des études sur la flore et la faune locales. La forêt Rousseau est une forêt secondaire d'environ 4,5 ha située à Pincourt, sur l'île Perrot, à l'extrémité ouest de l'île de Montréal.

Des relevés sur le terrain des reptiles, des amphibiens, des oiseaux et des mammifères ont été effectués. Des 24 espèces d'oiseaux trouvées, dix (toutes migratrices) étaient des espèces en péril au niveau provincial ou fédéral. Un total de 96 espèces de plantes (vasculaires et non vasculaires) ont été classées, et une grande diversité d'espèces d'arbres a également été trouvée. Une partie de la flore et de la faune était répertoriée comme étant en voie de disparition selon la Loi sur les espèces en péril (COSEPAC 2017).

Les résidents de Pincourt, en se mobilisant avec des pétitions et l'étude indépendante de TerraHumana Solutions, ont pu montrer au conseil municipal de Pincourt que la destruction de l'habitat naturel de la forêt Rousseau aurait un coût écologique très élevé. La belle fin de cette histoire est que le conseil municipal de Pincourt a fait son travail en représentant les gens - grâce à la volonté des citoyens, ils ont compris pourquoi cette précieuse ressource devait rester une partie de la biodiversité de Pincourt.




Cependant, toutes les histoires de défense des espaces verts et naturels n'ont pas une issue aussi positive. Les citoyens de Hudson, au Québec, ont répondu à l'appel pour protéger Sandy Beach, un habitat humide situé le long de la rivière des Outaouais. Nature Hudson, un groupe citoyen qui se consacre à la préservation des forêts et des zones humides importantes sur le plan écologique, a confié à TerraHumana Solutions le mandat de réaliser une caractérisation écologique de cette zone sensible. Les résultats du rapport ont conclu que le site avait une importance écologique et que la ville de Hudson devait envisager de réviser ses plans de développement.



Malgré le tollé général et les demandes des citoyens pour que la ville achète le terrain privé, cette option n'a pas été envisagée. Le promoteur, également propriétaire de ce terrain, a obtenu les droits de zonage. Ce chêne tricentenai


re sera abattu très prochainement en vue de ce développement. Quelque chose de très précieux est sur le point d'être perdu.

« La biosphère est notre maison. Les êtres vivants ne sont pas une marchandise ou une ressource à utiliser en fonction de leur valeur économique. Dans un acte de générosité, toutes les espèces de cette planète répondent aux besoins humains les plus fondamentaux tout en enrichissant nos vies de beauté et d'émerveillement. Nous devons répondre à cette générosité par nos efforts pour protéger l'environnement, ce qui est le but de la célébration du Jour de la Terre », déclare la Dre Isabelle-Anne Bisson, présidente de TerraHumana Solutions.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Communiquer avec nous

Si vous avez des questions sur nos services, n'hésitez pas à nous contacter!

Renseignements généraux:

terrahumanasolutions@gmail.com

Dre Isabelle-Anne Bisson:

ibisson@terrahumanasolutions.com

Entrevues, médias, presse:

media@lidermarketing.ca

Tel: + 1-514-654-7835

  • LinkedIn
  • Facebook
  • Instagram